Le grand pari

Ce fut un pari pour la FFRandonnée de célébrer les Jeux Olympiques et Paralympiques de « Paris 2024 » en proposant 7 itinérances à travers la France dans l’objectif de rejoindre la Capitale le 10 mai. Tous les comités FFRandonnée ont été mobilisés. Dans les Pyrénées-Atlantiques, le Conseil Départemental et en particulier Vivez bien Vivez Sport a largement soutenu et œuvré pour cet événement. Tous les clubs ont été sollicités et Lous Passa Camins a contribué à l’organisation. La date choisie : le 29 février, ouf nous étions en année bissextile ! ; le départ choisi : Orthez et le parcours choisi : le GR® 654 jusqu’aux Landes.

Ce fut un pari pour les personnalités chargées d’ouvrir la cérémonie aux arènes du Pesqué, de faire un discours sans prononcer [paʀidømilvẽtkatʀ] jalousement protégé. Finalement tout le monde s’est retrouvé sur « La Grande Randonnée vers Paris ».

Ce fut un pari réussi d’organiser avec 110 participants un échauffement en musique de quelques minutes sur l’esplanade des arènes grâce à notre animatrice Marche Nordique.

Ce fut un pari béarnais de miser sur Le Soulor pour chausser notre Ambassadeur de ligne qui a déclaré : avec ces chaussures, j’ai l’impression de voler. Il faut tout de même qu’il tienne 70 jours par tous les temps et sur tous les types de chemins.

Ce ne fut pas un pari réussi d’organiser 9 groupes de marcheurs avec chacun deux à trois animateurs. Une joyeuse pagaille a suivi la coupure du ruban, ; tous les marcheurs étaient pressés de partir. Quelques petits groupes ont tenté de se former vers la fin et de garder une certaine cohésion. Finalement tout s’est bien passé malgré tout.

Ce fut un pari de réussir à traverser Orthez sans s’arrêter longuement sur le magnifique patrimoine de la ville, mais les participants étaient bien décidés à revenir.

Ce fut un pari gagné, grâce au balisage scrupuleux, aux consignes de prudence et à la vigilance de la Protection Civile, de mener à bon port les marcheurs jusqu’à Sallespisse puis jusqu’à Sault-de-Navailles. Nous avons même réussi à gagner 1 h 30 sur le programme officiel.

Ce fut un pari improvisé de convoquer in extremis Henri IV et Sully sur la scène de la salle des fêtes de la mairie pour nous expliquer la vraie origine de l’expression « En trois coups de cuiller à pot » et le sens du nom Sault-de-Navailles. Pendant ce show instructif, un buffet délicieux était installé sur les tables et tout le monde a pu se régaler en discutant.

Ce fut enfin un pari météo inespéré, une fenêtre de temps agréable, voire ensoleillé qui n’a commencé à se détériorer qu’une fois installés dans le car pour le retour.

En conclusion : Merci aux 110 participants de toute condition physique, élite de la randonnée, marcheurs malvoyants, petits marcheurs. Merci à Laurence Fleury qui a suivi le groupe avec son matériel sur l’épaule, en charge de produire une vidéo pour la FFRandonnée. Merci aux salariés et administrateurs du comité avec pour mission la préparation de l’événement. Merci à la Région bien représentée qui a su convaincre les comités les plus septiques. Merci à Philippe et à son collègue pour leur engagement au long cours. Merci à notre présidente Brigitte Soulary qui nous a accompagnés sur l’intégralité du chemin renonçant à rentrer à pied à Paris pour préférer le train mais depuis Orthez.

Propos par administratrice, Pyrénées-Atlantique

1er mars 2024, au départ d’Orthez, première étape de la Grande Randonnée Vers Paris

Rechercher

articles similaires

Partagez :